Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 07:39

Dimanche, c’est à notre tour de nous exprimer dans les urnes. Après le referendum des britanniques sur la sortie de l’Union Européenne, le vote présidentiel surréaliste des américains, le référendum emmenant la Turquie vers l’autocratie, saurons-nous éviter de nous retrouver le 8 mai avec une gueule de bois de 5 ans ?

Cela dépend du point de vue de chacun… Si l’on est xénophobe, raciste, homophobe, ou juste pas trop bien éclairé là-haut, pas de gueule de bois si c’est Le Pen présidente. Si l’on est catho tradi mais pas trop, tendance « la morale c’est pour les autres », pas de gueule de bois si c’est Fillon. Si l’on est bourré de pognon ou si l’on aime trimer et se faire piquer son pognon pour le donner à ceux qui en ont déjà plein, et qu'on se satisfait d'entendre "d’façon je ne me rends pas compte du décalage de 2 ou 3 zéros avec le peuple", pas de gueule de bois si c’est Macron ou Fillon. Si c’est l’un de ces 3 là, ce sera la gueule de bois pour moi… encore 5 ans à voir une droite décomplexée, avec recul des droits, aggravation de la pauvreté, augmentation des inégalités. Evidemment c’est pire si c’est Le Pen, un peu moins pire si c’est Fillon, un peu moins pire encore si c’est Macron. Mais bon…

Je suis allé aux primaires de « la belle alliance populaire », qui n’était ni belle, ni populaire, ni une alliance, mais passons. J’ai voté Hamon, d’une part parce que j’aimerais retrouver une gauche de gauche, combative, redistributrice, qui ne renonce pas comme l’on fait Hollande et Valls (surtout Hollande, puisque Valls, il a toujours fait comme il avait annoncé lors des primaires de 2011 : un programme de droite !). J’ai surtout aimé le revenu universel. Mais dans la semaine suivant son intronisation, qu’a annoncé Hamon ? Que le revenu universel d’existence serait 1/conditionné aux revenus et 2/ pas pour tout le monde. Ni d’existence, ni universel, ce revenu ! Super…  En fait c’est juste une extension des minimas sociaux, comme Mélenchon. Ce qui est déjà bien, mais ce n’est pas à la hauteur des ambitions. Pas encore élu, que déjà il renonce et édulcore son programme. Du grand PS dans toute sa splendeur. Dès lors, je ne peux plus voter Hamon. Le reste de son programme va sans doute y passer s’il est élu, sans compter qu’il n’y a plus grand monde au PS pour le soutenir, puisque grâce au Hollandisme (en tant que premier secrétaire pendant 10 ans, puis en tant que président), ce parti est devenu de droite.

Donc me voici avec le seul vote possible pour dimanche : Mélenchon. Un programme de gauche, c’est-à-dire social, redistributif, de progrès humain et pas forcément de progrès économique. Un programme écologique, avec un réel principe de précaution et une règle verte. Un programme de politique internationale solidaire et respectueux. Au fait, au lieu de hurler à l’alliance avec les chavezistes, les castristes, les poutinistes, les assadistes, lisez son programme, écoutez ses réflexions, et vous verrez qu’il n’est ni chavesiste, ni castriste, ni poutiniste, ni assadiste, mais juste beaucoup plus indépendant vis-à-vis des américains et plus équilibré que ce qu’on entend dans les médias habituellement.

Je ne sais pas si les tendances sondagières peuvent être prises au sérieux, tant je serais surpris de voir Mélenchon au second tour, dans notre France si profondément de droite. Mais les électeurs de la droite traditionnelle sont déboussolés par l’amoralité de Fillon. Les électeurs de la pseudo-gauche social-démocrate, économiquement de droite, sont déboussolés par l’absence de candidat clairement positionné comme tel, et par la trahison de Macron envers Hollande, même si Macron est bien ce candidat d’après son programme. C’est en partie lié aux primaires qui ont explosé les partis et les modérations habituelles, mais pas seulement. Du coup le vote est très incertain cette fois-ci. De plus, une partie des votes protestataires semble aller vers Mélenchon, car les sondages le montrent comme qualifiable et aussi car son programme est mieux expliqué qu’il y a 5 ans, ce qui permet aux gens de se rendre compte des possibilités de vie meilleure. Alors on peut entrevoir que Mélenchon serait au second tour, ce qui donne un espoir au peuple de gauche. La peur des puissances d’argent s’exprime d’ailleurs avec férocité dans certains médias à leur botte, ce qui renforce mon sentiment que cette fois, ce serait possible… Donc sans hésiter, dimanche, je vote Mélenchon.

Mais se rend-on compte que quel que soit le résultat dimanche soir, le président élu ne représentera que 20 à 25% des voix, sans tenir compte de l’abstention ? Soit au mieux 15 à 20% des voix réelles… Un véritable hold-up électoral légal. Comment peut-on se satisfaire de cela ???

Il faudrait un système proportionnel, pour avoir une assemblée représentative des tendances réelles. Puis une obligation pour les partis de s’allier sur un programme, ce qui assurerait un équilibrage entre les tendances majoritaires. Avec un contrôle citoyen. Bref, il faudrait une 6ème République !

En attendant, croisons les doigts pour dimanche…

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche