Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 18:51

La monnaie, c’est ce qui permet l’échange de biens et de services. Sans cela, nous en serions au troc, comme il y a quelques millénaires. La monnaie permet de différer le troc, et d’établir une échelle de valeurs dans les biens et les services. Pour la plupart d’entre nous, une certaine quantité de monnaie est attribuée chaque mois par notre employeur, en échange de la qualité et de la quantité de travail que nous lui avons fourni. C’est notre salaire. Et cela nous permet de consommer toutes sortes de choses, des plus indispensables aux plus futiles.

Et comme absolument tout (ou presque) est monnétarisé, et que le troc n’existe plus (ou presque), il est indispensable que quelqu’un en possède pour démarrer la moindre activité. Prenons un exemple simple de plusieurs personnes arrivant dans un tout nouveau quartier. Un boulanger, un maçon, un électricien, un plombier, un boucher-charcutier, un coiffeur, un épicier, un agriculteur, etc. Au départ aucun d’entre eux n’a d’activité professionnelle, mais chacun est qualifié pour. Si aucun n’a d’argent, aucune activité ne peut démarrer (il faut forcément acheter un peu de matériel, du stock, etc). Pourtant on pourrait imaginer que le maçon construise toutes les maisons, que le plombier et l’électricien les équipent, que l’agriculteur fournisse le boulanger et le boucher-charcutier pour nourrir tout le monde, etc etc. Un fonctionnement communautaire en somme. Sauf que personne ne voudra démarrer son activité sans avoir de revenus rapidement, et sans garantie d’avoir un retour par la suite. Sans argent au départ, rien ne se fait. Toutes les compétences sont inutilisées, et tout le monde manque de biens et de services. C’est pour cela que le crédit a été inventé ! On prête un peu d’argent à chacun pour démarrer les différentes activités, puis les échanges de biens et de services entrainent la machine économique. Et alors les compétences sont utilisées, et chacun peut satisfaire ses besoins de consommation.

Vu comme cela, la monnaie c’est super… c’est l’huile dans les rouages du système, elle est merveilleuse car elle empêche que tout se grippe. Sauf que… il est possible que la machine s’emballe, en prêtant énormément d’argent à des gens qui lancent des activités farfelues. Voire inexistantes. Ou à des gens qui ne rembourseront jamais car ce sont des margoulins de première. Ou encore pour des biens et des services superflus, par le biais des crédits à la consommation accordés sans le moindre contrôle pour acheter des home-cinema, des écrans HD, des forfaits SMS, etc etc. C’est l’emballement du crédit, dont nous avons vu où il a mené à l’automne 2008. Et à ce moment là, se produit l’excès inverse ! Les prêteurs n’ont plus confiance en personne (ou presque), et l’argent n’est plus disponible pour démarrer des activités pourtant utiles et nécessaires. Et on se retrouve au point de départ, avec des compétences inutilisées, gâchées. En un mot, le chômage de masse ! Que nous connaissons depuis plus de 20 ans et qui explose en ce moment. On se retrouve avec beaucoup de compétences inemployées, avec des gens qui sauraient travailler et créer des biens et des services. Mais si personne ne permet ces créations d’activités, en prêtant de l’argent, tout se grippe. Et techniquement on appelle cela « récession », « dépression », etc, après avoir mesuré le « PIB » qui correspond à la valeur monnétaire de l’activité.

Par exemple, on trouve des municipalités qui ne peuvent pas refaire les enrobés des routes en piteux état car elles manquent de finances, avec des entreprises de BTP qui laissent les machines à enrobé dans le hangar car elles manquent de clients, et des conducteurs d’engins au chômage car les entreprises de BTP n’ont plus d’argent. Quel gâchis ! Et quel système idiot !

Maintenant que j’ai dit ça, comment faire autrement ? Existe-t-il un autre moyen d’échange que la monnaie et tout ce qui va avec ? Je n’ai pas de réponse toute faite, ni d’idée révolutionnaire qui résoudrait tout, mais j’ai le sentiment qu’on pourrait faire autrement : si on ne basait pas tout sur l’appât du gain, on pourrait peut-être trouver un moyen de prêter de l’argent (de créer de l’argent) sans attendre des retours gigantesques. On pourrait peut-être faire des choses de manière désintéressée, juste pour faire avancer les choses dans le bon sens ? Typiquement, on pourrait simplement imaginer travailler tous pour la collectivité, un ou deux jours par semaine, en échange d’un revenu minimum garanti par l’Etat. Dans un grand service public qui assurerait les services de base et les besoins fondamentaux, pour éviter que tout se grippe et que des services indispensables se retrouvent non assurés. Une sorte de travail citoyen, qui fournirait un service public de qualité, et qui assurerait zéro chômage. Et au lieu de créer de la monnaie pour éponger les bêtises des banquiers (ce qu’ont fait les banques centrales fin 2008-début 2009), créeons de la monnaie pour rémunérer tout le monde à travailler utilement.

Je vais me faire taxer de communiste ou de collectiviste, ce que je ne suis pas, mais pourquoi ne pourrait-on pas imaginer autre chose que le système capitaliste libéral ? Je ne peux que constater qu’il ne fonctionne pas, alors il faut bien imaginer autre chose, et mettre chacun une idée dans une gigantesque boite à idées… à vous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche