Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 15:34

Ce mercredi 26 mai, nous étions à nouveau en réunion du Comité Central d'Entreprise de Thomson Grass Valley France à Conflans Sainte Honorine.

Nous avons continué à examiner la situation économique des départements Transmission et Têtes de Réseau. Des chiffres nous ont été fournis, avec des pseudo démonstrations de ce qu'on pourrait faire moins cher en sous-traitant. Le problème, c'est que les chiffres ne montrent pas clairement qu'on ne peut pas faire autrement que de sous-traiter! Peut-être que nous pouvons améliorer nos coûts sans en arriver à cette solution extrème qu'est le plan de licenciements. Il nous faut plus de détails, et pour le moment la Direction n'est pas au niveau de ce qu'on demande. De plus, il n'est asbolument pas démontré que la sous-traitance peut faire ce qu'on lui demande pour aussi peu cher! Pour prendre une comparaison (un peu rapide, certes, mais tout de même pertinente), c'est comme si on était des fabricants de berline allemande haut de gamme avec options, et que notre Direction décrétait que c'était trop cher par rapport à la concurrence qui fabrique des petits véhicules urbains standardisés. Forcément, on ne compare pas les mêmes choses. Et c'est difficile quand la Direction mêle des chiffres sur un périmètre donné puis les compare à un autre périmètre, comme par exemple un taux horaire à pleine charge et un taux horaire en sous-charge, ou alors quand on mêle une sous-traitance et un coût de surfaces. Je ne peux pas donner les détails pour cause de confidentialité, mais je peux vous dire qu'il y a clairement un manque de rigueur intellectuelle.

Nous en sommes là, et il ne faut pas s'étonner que les élus de CCE cherchent à vérifer tous les chiffres dans le détail. Affaire à suivre, mercredi 2 juin pour un nouveau CCE à Conflans Sainte Honorine. Evidemment, n'imaginons pas que ces messieurs-dames de la Direction daignent venir à Rennes ou à Brest, pour éviter que ce soit toujours les mêmes qui se lèvent à 4h du mat et rentrent à 23h. Pas grave, la Direction n'arrivera pas à nous décourager, ça ne fera que renforcer notre détermination à lutter contre l'arbitraire. Car quand on défend une cause noble (l'emploi), c'est plus facile à tenir le coup intellectuellement que quand on défend pour l'argent un projet scélérat  de licenciements, sans stratégie économique viable. Moi, je peux et je pourrai toujours me regarder dans ma glace.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche