Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 09:41

Un petit mot pour vous dire que je n'ai pas le temps de mettre tous les articles de mon quotidien préféré Ouest-France, mais il faut que vous sachiez que nous avons entamé une grève reconductible depuis lundi 21. Elle est reconduite chaque matin. Aujourd'hui nous allons manifester à Rennes contre les retraites, et nos collègues de Brest et de Conflans nous rejoignent en car.

 

Voici ci-dessous le contenu du tract de l'instersyndicale de ce matin à Rennes, qui résume ce qui s'est dit en CCE mardi 22:

 

A TR&DF la « communication » sur le futur bâtiment qui doit nous accueillir fin 2012 continue. A écouter F. Rose, ce bâtiment constituerait une assurance pour les 12 ans à venir pour nos emplois ! Ce n’est guère convainquant quand on se souvient de la récente fermeture de Villingen et cette insistance en devient indécente alors que les lettres de licenciement pourraient partir dès la mi-juillet pour nos collègues de TGVF. Qui peut croire que 182 suppressions de postes à TGVF-Rennes seraient sans conséquences sur nos emplois (à Corporate Research, à Connect, dans les services supports) ? La meilleure réponse que nous pouvons apporter à la communication de la Direction est d’être nombreux aux côtés de nos collègues de TGVF, en commençant par cette journée de mobilisation du jeudi 24 juin. 

A TGVF s’est tenu hier mercredi 23 juin un CCE extraordinaire. La Direction campe toujours sur ses bases ne proposant pour l’instant que le remplacement de 17 postes de volontaires candidats aux départs. Elle continue à vouloir sacrifier la production du site de Rennes prétextant qu’il y a moins cher ailleurs et elle ne veut pas non plus rapatrier de charge de production existante au sein de TECHNICOLOR à cause du « sens de l’Histoire ». Les élus ont plaidé pour qu’au moins la réduction des effectifs se fasse progressivement, avec un plan de volontariat réellement incitatif, et avec une GPEC permettant de reclasser les salariés au fur et à mesure, sur plusieurs années et non pas brutalement par la suppression massive de postes actuellement prévue.

La Direction n’a même pas pris la peine de répondre !

Pour la R&D elle confirme qu’elle va se séparer d’une vingtaine  de prestataires et dit qu’elle regardera sur les autres filiales du groupe, si elle a le moyen de reclasser les ingénieurs dont le poste est supprimé.

Alors que la Direction n’a pas encore évoqué la situation des salariés du Broadcast, alors que les élus ont encore plein de questions à poser sur certains documents non encore parcourus, alors que toutes les questions posées par le CCE n’ont toujours pas reçu de réponse, la Direction veut recueillir l’avis des élus pour le 29 juin sur l’aspect économique, alors que le PSE va au minimum se poursuivre jusqu’au 13 juillet. Les élus ne voient pas comment ils pourraient rendre un avis mardi prochain…

En l’état actuel des choses, les quelques postes maintenus (23 sur les 327 initialement prévus), ne permettent pas d’établir que les 3 activités de GV seront pérennes. Le nombre de suppressions de postes est toujours aussi massif, excessif, et dangereux pour la survie de l’entreprise. Les élus insistent pour que toutes les solutions soient étudiées avant d’en arriver à ces 304 suppressions d’emplois, et ne se satisfont pas des réponses du genre « c’est toujours plus cher que de sous-traiter » ou « ça ne résout pas tout le problème » à chaque fois qu’ils font une proposition.

Nous appelons les salariés à se mobiliser fortement pour que la Direction écoute et entende les élus, afin que le projet d’entreprise soit viable, et que les suppressions de postes soient moins nombreuses !

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

ad 25/06/2010 12:06


Merci pour tout.


Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche