Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 16:33

Tout d'abord, désolé de ne pas vous mettre au courant après chaque réunion, mais tout se bouscule et j'ai du mal à souffler. Je vous renvoie vers le blog du collectif de salariés qui est très bien tenu à jour : http://grassvalley.over-blog.fr/

 

Les dernières infos principales: la Direction a fait des propositions d'indemnisations lors du CCE du 8 juillet. Je ne les détaille pas, vous trouverez tout ça dans les articles publiés sur le blog du collectif. Evidemment ces chiffres ne plaisent pas aux collègues, il faut que la direction revoie sa copie si elle veut éviter l'explosion sociale que je pressens...

Concernant l'aspect économique, la dernière réunion a été extrèmement houleuse, aboutissant à un vrai "pétage de plombs" de votre rédacteur préféré! Durant cette réunion, nous avons eu les chiffrages de la Direction en réponse à la proposition alternative des élus: cette proposition permet un maintien de l'usine avec une cinquantaine de postes à terme (au lieu des 77 supressions d'effectifs actuellement programmées), et des départs échelonnés sur deux à trois ans (au lieu de la fin d'année 2010). La direction indique que notre alternative coûte trop cher, et que donc évidemment elle ne retient pas notre option. Mais en vérifiant bien tous les calculs, je me suis aperçu en séance (au passage: on a les documents en séance, donc on ne peut pas les étudier avant!) que notre option permet d'être bénéficiaire dès 2012! Ce qui est exactement le cahier des charges de notre PDG préféré pour le redressement des activités. Et je calcule que notre option va coûter 2,2 millions d'euros en 2011. Une seule fois, puisque le résultat devient positif en 2012. Alors je compare ces 2,2 millions au coût des licenciements des 77 salariés de ce secteur: 8,5 millions d'euros, selon les chiffres de la direction (coût total estimé de l'accompagnement des salariés licenciés). Si vous avez suivi, vous voyez que le maintien de l'usine coûte 2,2 millions, et que la fermeture coûte 8,5 millions. Même si vous êtes un gestionnaire froid et inhumain, vous choisissez quoi? Evidemment vous prenez le moins cher. Mais notre direction, non! Elle choisit le plus de casse humaine et industrielle possible! Alors évidemment je me suis fâché, suivi par tous mes collègues, et nous avons interrompu la séance.

Ainsi, la direction envoie le message qu'elle est prête à payer plus cher que nécessaire pour cette restructuration. Dans le même temps elle ne veut pas monter les indemnités pour des raisons prétenduement budgétaires. Et bien, le message adressé à la Direction par les salariés et leurs élus est simple: si elle n'a pas les moyens de payer des indemnités plus élevées, qu'elle maintienne l'emploi, puisque qu'il est prouvé qu'on peut le faire (au moins en partie). Ainsi on fera des économies qu'on utilisera pour mieux indemniser ceux qui seront malheureusement licenciés. Et si elle s'entête dans un projet qui n'a rien d'économique, qu'elle assume entièrement et qu'elle en paye le prix!

 

Lundi 12 et mardi 13, nous serons en CCE à Paris, en théorie les deux dernières séances de cette procédure... à moins que les salariés n'acceptent pas ce qui en sortira! Comme le dit à tout bout de champs la direction: "à chacun de prendre ses responsabilités"! A bon entendeur...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche