Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 10:47

Lundi et mardi nous étions à Paris pour ce qui devait être les dernières réunions des procédures économique (lundi) et sociale (PSE, mardi).

Lundi, après une séance longue (de 10h à 21h) et tendue, nous avons dû rendre un avis, conformément à la loi. Le voici:

Le CCE de TGVF émet à l’unanimité un avis négatif sur ce projet de suppressions d’emplois qui est massif, excessif et dangereux.

Les raisons de ce rejet sont les suivantes :

1.       La viabilité des 3 projets pour Broadcast (BCAST), Head End (HE) et Transmission (TRX) n’est pas démontrée, et de plus l’objectif de cession d’au moins 2 des 3 activités est fragilisé

2.       La plupart des contre-propositions du CCE, hormis la réintégration de l’assemblage tests Transmission, ont été refusées alors qu’elles étaient économiquement viables et moins couteuses pour le groupe Technicolor ; par exemple : maintien de la production en interne, maintien du BE à HE comme à BCAST, …

3.       Les exigences de ce plan résultent d’une orientation stratégique du groupe Technicolor (externalisation de la production, sous-traitance massive en R&D et au BE, abandon de technologies d’avenir comme les caméras sans fil …)

4.       La méconnaissance de la structure de l’entreprise conduit à supprimer des postes indispensables tels qu’au magasin, à la réception, à la gestion SAV, …

5.       La méthode qui sous tend ce plan privilégie la Gestion Prévisionnelle des Licenciements à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences, même si un engagement a été concédé de reclasser en CDI au moins 30 salariés de TGVF dans TRDF et aussi de proposer dans la bourse de l’emploi de Grass Valley, en vue d’un CDI, les 13 postes restants de prestataires à la R&D de HE.

En conclusion le CCE invite la Direction à poursuivre l’examen de toutes les contre-propositions émises lors de cette procédure.

 

Mardi nous avons revu tout le PSE, et ce fût laborieux au vu de l'impréparation des tableaux d'effectifs par la direction. Je ne suis d'ailleurs pas certain que les chiffres finaux soient corrects... Je vais directement à ce que tout le monde attend, et je résume les plusieurs heures d'échanges vifs entrecoupés de suspensions de séances: la CFDT et la CGT ont relayé la demande des salariés: "35000€ + 1 mois de salaire par année d'ancienneté + les ICL (indemnités légales ou conventionnelles), plafonnées à 120000€". La direction a refusé. La CGC a demandé de relever les propositions de la direction de 10000€ (tout en gardant les palliers en fonction de l'ancienneté). La direction a refusé. A la dernière minute, la direction a ajouté 5000 € pour ceux qui ont entre 5 et 15 ans d'ancienneté. Ce qui donne le schéma suivant:

moins de 5 ans d'ancienneté: 20000€, de 5 à 20 ans: 40000€, plus de 20 ans: 45000€. A comparer avec les ICL + 4 mois pour les moins de 50 ans, + 5 mois pour les 50 à 55 ans, + 6 mois pour les + de 55 ans. La meilleure option est retenue.

En fin de séance, nous étions censés rendre un avis, mais comme nous avons eu le document final à la dernière minute, nous avons demandé et obtenu de suspendre la séance jusqu'au 20 juillet.

 

Je tiens à préciser une chose, par rapport à certains commentaires lus sur le blog du collectif ou dans certains journaux: nous élus, nous ne sommes pas et ne serons jamais d'accord avec la direction tant qu'elle n'aura pas répondu favorablement à toutes nos demandes. Mais dans ce processus il ne s'agit pas d'une vraie négociation débouchant sur un éventuel accord, il s'agit d'une information-consultation dans un cadre légal très défavorable, qui nous oblige à rendre un avis dans un délai figé. Nous n'avons pas à signer un PSE (heureusement car je ne vois pas quel syndicaliste digne de ce nom pourrait signer un plan de licenciements !). Il s'agit d'une décision unilatérale de l'employeur, que nous essayons de modifier grace au rapport de force jusqu'au dernier moment de la consultation. Ne vous trompez pas d'ennemi, les élus font ce qu'ils peuvent avec les outils légaux qu'ils ont! Si les Français ont mis la droite au pouvoir ce n'est pas de la faute des syndicalistes...


Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

Jules 15/07/2010 23:47


Merci Dany pour le boulot fait dans les réunions de CCE et en dehors, ça doit être usant avec un direction pareille en face... Je les ai vu à l'oeuvre à conflans.
Merci surtout pour ce résumé écrit de vos (nos) revendications et de ce qu'accepte la direction; ça fait des semaines que j'attendais ça!


Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche