Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:33

Bonjour,

 

hier j'étais en CCE à Conflans Sainte Honorine. Sur ce site un blocage était organisé par les salariés: voir cet article du parisien.

Au même moment, les salariés rennais ont eux aussi bloqué une entrée: voir cette édition de France 3, juste après les titres (à 35 secondes). NB: le salarié interviewé ne représente que lui-même! Selon moi, ce que veulent la majorité des gens, c'est un emploi! Et un emploi au sein du groupe technicolor, qui n'a pas de raison d'en supprimer.

 

Nous n'avons rien appris de tonitruant à ce CCE, suite le jeudi 29 avril pour un nouveau CCE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

epouse de thonsonien dans la tourmente 28/04/2010 10:50


moi aussi je crois aussi à cette Entreprise mais utilisons la définition
Le terme restructuration s’est beaucoup popularisé à partir des années 1980 pour désigner les réorganisations d’entreprises et leurs cortèges de plans de licenciements, au point qu'il est parfois
considéré comme un euphémisme qui les désigne. Plus récemment, les restructurations se sont trouvées elles-mêmes euphémisées par l'expression « mutations industrielles », qui rend compte de leur
permanence mais qui peut être aussi considérée comme plus déterministe et impersonnelle.

Formellement, la restructuration d'une entreprise pourra résulter :

* de l'abandon d'un produit ou d'une branche d'activité, voire de la cessation de l'activité de l'entreprise ;
* de l'adaptation de ses moyens de production à un niveau d'activité prévu ;
* de la délocalisation de certaines activités ;
* de l'externalisation de certaines fonctions ;
* de la réduction de doublons à la suite d'une acquisition ou d'une fusion ;
* de la réorganisation du travail, le plus souvent en relation avec un investissement.

Appréhendée en généralité, la nature du phénomène fait toutefois débat, les clés d’entrée étant multiples. Les restructurations et réorganisations d’entreprises s’inscrivent en effet dans une
histoire économique contemporaine marquée par de profondes évolutions qui peuvent être abordées sous un angle historique mais aussi politique, juridique et social[1]. De fait, elles soulèvent de
nombreux enjeux dont sont porteurs une diversité d’acteurs, publics ou privés, au niveau des États, des entreprises ou des territoires.
Mais ceux qui sont sur la liste qu'est ce qu'ils doivent faire : se Taire!!!pour laisser faire!!!bon courage à vous!!!
Commentaire n°1 posté par épouse de thomsonien dans la tourmente hier à 16h08


Tonton Baloo 27/04/2010 17:51


Dany... je suis très surpris de voir les avis "éclairés" sur ton blogue, mais ça me permet de comprendre certaines choses sur le fonctionnement de ta boite et de notre société.

Personnellement je ne crois pas qu'une entreprise qui va bien puisse "tomber brutalement" en quelques mois sans une volonté de la direction. Diriger c'est faire des choix OK, mais le choix ne
devrait pas être exclusivement basé sur le court terme. Conserver des emplois est un pari de compétitivité sur l'avenir car on conserve une compétence et un savoir faire.

Oui un chinois coute moins cher qu'un français et oui il travaille presque aussi bien. Mais a t-il les moyens de maintenir par sa consommation la croissance de Technicolor? J'en doute... au final
il sera lui aussi viré car le modèle ne sera pas assez rentable... est-ce vraiment ce monde là que nous voulons? Moi pas !

La logique qui consiste à dire je me bats pour ramasser de l'argent et le reste je m'en moque est la même que celle des banques qui ont mis l'économie par terre... A méditer non?

Je ne crois pas non plus que c'est bien de baisser les bras en se disant c'est tragique mais aujourd'hui je récupère des sous et demain lorsque j'aurai mangé mon pécule, je marcherai sur la tête de
mon voisin pour décrocher un travail précaire et mal payé.

Ne pas se battre aujourd'hui pour sauver des emplois c'est faire le pari de mourir à petit feu demain. Affolant !

Si on pousse cette logique à son terme, cette logique incite à établir un standard mondial où la normalité de vie est celle des pays en voie de développement: quelques riches propriétaires décident
et la population qui fait ce qu'on lui dit de faire bien docilement... Est-ce ceci que nous souhaitons pour nos enfants?

Ne pas se battre pour trouver des solutions pour conserver des emplois technologiques dans des pays où la réglementation du travail permet aux enfants d'aller à l'école, à chacun d'être soigné et
ou la préservation de la qualité de l'environnement évitera peut-être demain des catastrophes terribles, c'est un choix... mais ce n'est pas le mien !

Au final et en guise de conclusion, se battre contre des projets destructeurs en vaut toujours la peine, même si parfois cette lutte est récupérée par certains pour accumuler de l'argent...

Tu as mon soutien, ma sympathie dans ton combat, Courage !

T B.


Un citoyen renseigné 26/04/2010 19:16


Je suis parfaitement de votre avis madame. Cela me rassure qu'il reste des avis éclairés sur la situation industrielle de ce pays. C'est pour cela que je demandai à notre correspondant la recette
miracle qui pouvait employer des salariés dans une usine sans les faire "travailler". Fondamentalement, si une charge industrielle diminue, il en va de même pour la main d'œuvre. Il ne reste qu'une
dernière solution, verser une indemnité conséquente à ces pauvres malheureux qui ne seront pas près de retrouver un emploi décent. En espérant qu'il ne leur soit pas proposé des formations
artificielles qui n'ont qu'un seul objectif, aller dans le même sens que nos dirigeants politiques qui ne se soucient guère de la misère des français.


Dany 27/04/2010 10:29



à "un citoyen renseigné": comme l'a clamé le CE de TGVF Rennes depuis deux ans, il faut commencer par faire produire dans cette usine ce qui a été externalisé depuis quelques années, notamment la
production pour les Caméras. Il faut ensuite faire produire à Rennes ce qui pourrait l'être, à savoir les cartes pour le département Transmission. Comme "un citoyen renseigné" fait
vraisemblablement partie du groupe, il sait bien de quoi je parle.


à "épouse de thomsonien": je crois en cette entreprise, et je pense qu'il y a des solutions viables. Mais d'autres solutions que celle proposée (imposée?) par cette Direction saccageuse. Ce
schéma ne mènera qu'à un deuxième PSE à moyen terme. Si certains veulent partir, je pense qu'ils le pourront. Mais moi je me bats pour l'Emploi, pas pour les fermetures d'entreprise.



épouse de thomsonien dans la tourmente 26/04/2010 13:32


Cà me rappelles un vieux sloggan :
las des paroles ,des actes!!!
je crois que lorsqu'une Entreprise , un Groupe utilise des méthodes de cet ordre là Les salariés doivent se montrer décidés et fermes et unis. Il faut utiliser les mêmes armes que la Direction!!!
depuis un an( et le pouce voir la main) THOMSON grassvalley dixit TECHNICOLOR promène ses salariés et ses répresentants syndicaux selon un scénario bien écrit RESTRUCTURATION (remarquez nous sommes
dans l'image )afin justement de ne pas ternir son image et je crois que rien non rien ne pourra y faire !!!alors cessez de faire croire à ses malheureux salariés,que..! , peut-être.....? Décidez
-vous, levez- vous, redressez la tête, et regardez l'Avenir . Activez votre réseaux professionnel!!! Croyez en vous!! de toute façon on va vous faire partir!!!La seule chose qui compte c'est que
vous partiez avec un certain dédommagement financier!! ne serait -ce que: pour que ces Décideurs se rendent compte qu'effectivement vous comptiez pour eux!!financièrement parlant !!!! bon
courage!!! épouse d'un Thomsonien!!


Un citoyen renseigné 25/04/2010 19:57


Alors, si vous connaissez les mesures qui éviteront toute forme d'externalisation de charge des usines, surtout n'hésitez pas de proposer vos idées...Seule la fabrication sauve une unité de
production.


Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche