Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 16:09

L'autre jour, en feuilletant mon quotidien (Ouest-France, pour ne pas le citer), je tombe sur un tout petit article en bas d'une page qui m'apprend que parmi l'eau produite par nos fournisseurs d'eau du robinet, 25% part en fuites... je commençais alors à m'énerver tout seul... la ligne suivante m'apprend qu'une personne responsable d'une compagnie a répondu au journal que ce n'était pas ça, car ce chiffre englobait aussi l'eau consommée pour l'entretien du réseau, ainsi que l'eau utilisée par les sapeurs-pompiers. Ah! Me voilà rassuré... ou pas! Le chiffre réel des fuites serait plus proche de 15 à 20%, lis-je.... bah quand même!!! Ensuite, j'apprend que l'agriculture consomme 50% de l'eau !! Enorme. Je n'imaginais pas que ça soit autant... J'en déduis tout seul que les entreprises + les particuliers + les services publics en consomment seulement 25% à eux tous, sans avoir la répartition (faudrait que je cherche ça, tiens...).

Donc, combien d'eau est-elle consommée par les particuliers? 5, 10, 15% du total? grand max... et on voudrait me faire croire que c'est en coupant le robinet quand on se brosse les dents qu'on va résoudre nos problèmes de sécheresse??? Oh waho... comment qu'on me prend pour un gros con! (sic, mais là je suis franchement énervé quand même).

Moi je veux bien faire des efforts (en effet je coupe le robinet quand je me brosse les dents, participant ainsi aux 0,0000001% des économies faisables si on le fait tous... ouais, faisons la révolution de la brosse à dent!). Je peux même ne jamais construire de piscine dans mon jardin, ni laver ma voiture (flemme et écologie vont ensemble pour le coup!!!). Je peux surtout installer des toilettes sèches (prévues pour cet été). Mais faudrait peut-être d'abord cibler là où on doit vraiment faire des économies d'eau... je n'ai pas de solution miracle, mais je voudrais juste qu'on arrête de se foutre de moi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article

commentaires

Tonton Baloo 21/08/2011 18:28


Dany.

Avec un peu de retard je prends ma casquette pro et je vais tenter de t'expliquer un peu les joies de la gestion des eaux.

Tout d'abord les agriculteurs utilisent rarement de l'eau potable pour irriguer les champs. Vu ce qu'ils gagnent ils mettraient direct la clef sous la porte. Il s'agit donc pour la plupart de
prélèvements dans les rivières ou dans les nappes(avec autorisation de prélèvement donnée par les services ad hoc de l'Etat). Certains un peu plus fortunés créent des retenues artificielles pour
assurer leurs besoins l'été. Donc 50% de l'eau potable des réseaux ne part pas dans les champs. Par contre il me semble temps que la profession agricole mette enfin en œuvre des techniques
d'irrigation moins gourmandes en eau.

Un autre gros consommateur d'eau en France c'est EDF pour refroidir ses centrales.

Pour les réseaux d'eau potable, oui il y a des fuites de l'ordre de 20%. En clair sur 100 m3 sortant de l'usine 80 sont effectivement facturés. Rendre les réseaux parfaitement étanches est
techniquement possible... mais il faudrait alors remplacer des quantités importantes de canalisations avec comme conséquence un prix de l'eau multiplié par 3 ou 4 voire plus. Est-ce socialement
acceptable, économiquement rentable et techniquement réaliste ? Personnellement j'en doute. Il est bon de savoir qu'une gestion en bon père de famille des réseaux d'eau impliquerait de renouveler
entre 2 et 3% du linéaire chaque année... et en France on est plutôt à moins d'1%!

Reste la réflexion sur les eaux usées et les fuites de réseaux et les débordement de postes de relevage. Il me semble hyper urgent de bien séparer les eaux (eaux de pluie et eaux usées) pour éviter
justement qu'à chaque forte pluie les réseaux débordent. Ca veut dire aussi un effort financier de chaque propriétaire pour récupérer et valoriser ses eaux de pluie.

Enfin, par rapport aux toilettes sèches, c'est une piste mais attention à bien respecter les normes d'épandage du compost dans le sol, sinon c'est azote et phosphore qui vont saturer les nappes et
favoriser les algues vertes...

A bientôt !

Tonton


Dany 22/08/2011 14:43



Salut Tonton Baloo,


merci pour tes précisions. Je suis un peu en colère contre le journaliste qui a écrit l'article, car la "nuance" sur les 50% d'eau utilisée par l'agriculture est importante!! Ce n'est pas la
première fois que je remarque des imprécisions graves dans les articles, qui causent des contresens.


Au sujet de l'agriculture, il me semble aussi que nous devrions faire attention à notre consommation de produits, car ainsi nous orientons les productions, et donc les consommations d'eau. J'ai
lu que pour produire un kilo de viande de boeuf, il fallait au total 6000 litres d'eau (en comptant aussi l'eau utilisée pour produire les aliments de l'animal), tandis que pour un kilo de viande
de volaille, il en fallait 4000, et pour la même quantité de protéines d'origine végétale (plusieurs kilos de céréales et légumineuses, nombre variable selon les cas), il fallait moins de 1000
litres. Cela devrait aussi orienter nos choix... Sachant qu'en plus les médecins nous disent qu'on n'a pas besoin de plus de 120g de viande (ou poisson, ou oeuf, ...) par jour et par personne
(c'est-à-dire moins d'un steack haché ou moins d'un filet de poulet, et UNE seule fois par jour), on pourrait à la fois orienter nos agriculteurs, réduire la consommation d'eau, et améliorer
notre santé...


Pour la question de la réfection des réseaux, oui je suis conscient que ça coûterait cher... mais quand on aura des semaines sans eau les étés de sécheresse, on aura l'air malin avec nos livrets
A ... ok, il y a des gens qui n'ont pas de livret A, qui sont ric-rac tout le temps. Mais premièrement le financement de ces travaux pourrait se faire autrement que par le prix de l'eau au m3:
par l'impôt progressif par exemple. Et deuxièmement, on pourrait mettre un prix pas cher pour les premiers m3 d'eau (les indispensables), un prix plus cher pour les m3 de confort, et un prix très
élevé (dissuasif) pour les gaspillages. Cela inciterait chacun à faire attention, et les gaspilleurs financeraient les travaux urgents...


à bientôt, et merci encore pour tes précisions!


 



Baleine bleue 06/08/2011 08:03


Ben mince alors ! En voilà des idées !
C’est la première réaction que j’ai eue à la lecture de ton texte.
Après re-lecture, j’ai un peu mieux compris ! (je sais, j’suis pas une flèche !)
N’empêche que…
La préservation des ressources en eau ou autre chose ça concerne tout le monde, du petit au grand consommateur et à mes yeux, il n’y a pas de petites économies. TOUS les gestes sont importants.
Quand il s’agit de préserver, rien d’autre que ma conscience ne peut m’influencer.
Pourquoi, sous prétexte qu’il y a 100, 1000 ou 100 000 fois plus dépensier que moi, devrais-je laisser mon robinet ouvert ?
Quitte à passer pour une radine, je suis de ceux qui récupèrent l’eau qu’on laisse couler avant qu’elle ne soit assez chaude pour la douche. Elle me sert à l’arrosage de mes plantes. Je ne lance
mon lave linge que lorsqu’il est plein…
Idem pour l’électricité. Je ne laisse rien en veille. Pas envie d’une éclosion de centrales nucléaires moi !
Je sais bien que ça ne suffira pas. Je sais bien qu’il faut à tout prix dénoncer les gros gaspillages mais ces petits gestes qui ne demandent aucun effort, ben… , j’en suis fière et je suis sûre
que ta voiture sale, ta « non-piscine » ou tes toilettes sèches, tu en es fier aussi !

Bb


Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche