Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 15:15

ça pourrait être un sujet de philo pour le bac 2011. Ou bien un bon sujet pour une soirée au bistrot entre potes autour de quelques pintes.

Mais non, c'est un terrible constat, en voie de finir par la réponse "rien, les promesses n'engagent que ceux qui y croient" dans précisément une semaine.

Dans une semaine, on sera le 26 novembre, date des notifications de licenciements dans l'ex Thomson Grass Valley France. Il reste donc 6 jours à la Direction du groupe Technicolor pour tenir ses engagements.

L'engagement d'avoir 50 offres chez le sous-traitant Cofidur à Laval n'a été que très partiellement tenu: au vu des offres, des salaires, des conditions, de l'éloignement, c'était difficile d'être motivé pour y aller. 14 collègues ont postulé, seuls 4 sont retenus. 4 pour 50...

L'engagement d'avoir 30 reclassements dans l'autre filiale rennaise du groupe Technicolor, c'est à dire Technicolor R&D France n'est pas tenu à ce jour: 19 reclassements d'après la Direction, 17 selon nous (car ils y ajoutent 2 mutations opérées avant la date de l'engagement des 30 postes). Pour cette piste il reste donc 13 possibilités, qui ne sont toujours pas abouties! Il semble qu'ils étudient tout de même la possibilité de prendre 2 personnes pour les services généraux, et que l'inspection du travail fasse tout son possible pour les "forcer" à prendre une personne pour le poste de prototypiste occupé depuis 4 ans par une salariée de TGVF! Oui vous avez bien lu "4 ans"...

Par rapport à mon article de mercredi 17: il y avait 8 ingénieurs "visés", ils sont maintenant 6... à suivre... arrivera-t-on à les reclasser tous? ce serait dingue de ne pas y arriver, mais je m'attends au pire maintenant... La Direction de Technicolor R&D France préfère certains prendre certains profils, tandis que la Direction de Thomson Grass Valley France ne veut pas lâcher ces mêmes profils. Ils se renvoient la balle, et pendant ce temps, ce sont 6 collègues qui vivent avec cette menace, et au total 13 personnes qu'on pourrait reclasser sur 13 postes... aura-t-on des licenciements en trop, à cause de promesses non tenues? Tout ceci est inacceptable, c'est immoral, c'est honteux. Ma colère de mercredi se transforme en envie de vomir, tellement j'ai la trouille au ventre, tellement c'est injuste, tellement je me sens impuissant...

Des collègues reçoivent des courriers pour leur "proposer" des reclassements... à Brest, à Conflans, à Issy les Moulineaux, ... certains se croyaient "épargnés", ils se découvrent visés... d'autres ne le sauront peut-être qu'au dernier moment...

 

En ce moment c'est dur, très dur... l'ambiance est pourrie, le moral dans les chaussettes, et il faut survivre là dedans... heureusement qu'il nous reste de la solidarité, et qu'on ne se trompe pas d'adversaire... mais comment cela va-t-il finir?

Partager cet article

Repost 0
Published by Dany - dans travail
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche