Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 15:51

Autour de la maison, notre terrain est constitué de différentes parcelles. L'une d'entre elles est un peu isolée, assez peu pratique d'accès. Deux fois par an, on y mettait les chèvres pour « entretenir » le terrain. Mais depuis qu'on a moins de chèvres (plus du tout désormais, snif…), ce terrain n'est plus entretenu.

Nous nous sommes dit qu'on y planterait des arbres un de ces hivers, pour avoir du bois de chauffage dans quelques années.

En ce printemps ensoleillé, j'ai vu de loin que les ronces se faisaient une bonne place… et je me suis enfin décidé à faire rugir la débroussailleuse hier après-midi.

Mais quelle surprise en arrivant sur place ! Chênes, érables, robiniers, saules, noisetiers, pruniers, cerisiers, et quelques autres dont je connais pas les noms. Au début, j'ai essayé de compter le nombre de chaque variété, mais j'ai vite abandonné (trop d'efforts intellectuels un samedi !!!)

Il y a largement plus d'arbres que ce que l'on imaginait planter… ça se chiffre en plusieurs dizaines.

La présence d'une haie fournie à proximité a évidemment aidé, pour que les fruits, glands, graines se propagent. Mais j'ai tout de même remarqué des espèces qu'on ne trouve pas à proximité immédiate : les oiseaux et rongeurs ont donc participé !

Après quelques coupes de ronces et chardons, il suffit d'admirer le « travail » de la nature. En plantant nous-même, on n'aurait jamais réalisé une belle répartition avec un visuel « naturel ». On y aurait passé pas mal de temps, on aurait fait mourir quelques plants, on aurait peut-être dépensé de l'argent, et on se serait bien fait mal au dos ! La leçon du jour me plaît beaucoup : « tu veux des arbres ? Ne touche pas à ton terrain pendant un ou deux ans, et admire le résultat ! Ne fais rien, ça marche tout seul. » Bon, évidemment, ça ne fonctionne pas comme ça pour tous les travaux de la vie courante… dommage !

Cette petite parcelle à qui on a foutu la paix, nous donnera bientôt des fruits et du bois gratuitement. Parce qu'en fait, ça paraît incroyable, mais on peut encore avoir des choses gratuites et sans trop d'efforts en ce bas monde. Si si, ça se peut ! Les capitalistes n'ont pas encore mis la main sur la totalité de la nature !! Et après tout, l'humain est toujours un chasseur-cueilleur...(enfin : personnellement, pas chasseur, mais bon.)

 

En guise de conclusion (voire même de moralité… mais pour un anar laïcard comme moi, parler de morale c'est un peu gonflé ! ;-)), je citerais cette phrase issue d'un film qui n'a rien à voir (mais alors rien!), à prononcer avec un accent belge wallon (Fab va bien rire en la lisant ! ;-)) : « roooo la nature est bien faite hein ! ». Et j'ajouterais : « puisqu'elle est bien faite, foutons-lui la paix, elle nous le rendra ! »

 

Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 11:23

 

Ça y est ! Hier, 12 février, nous avons démonté le WC familial, et mis en place les toilettes sèches. Désormais, nous ne consommons plus d’eau du tout pour les toilettes. D’après mes calculs, c’est une économie de 15 à 30 m3 d’eau par an.

L’impact est double : premièrement c’est la ressource en eau qui est économisée. On puise moins dans la nappe phréatique. Et avec des saisons de plus en plus sèches, c’est important de faire attention. Les petits gestes (pendant le brossage des dents, ou le lavage des mains, …) sont dérisoires par rapport à l’ampleur du problème. Un WC, c’est déjà plus conséquent. Deuxièmement, c’est la qualité de l’eau qui est préservée : on ne la pollue pas avec nos excréments. Car dans une habitation, les excréments contaminent beaucoup l’eau, et sont très embêtants à épurer.

Ceci étant dit, il ne faut pas crier victoire trop vite. D’une part il y a encore plein de consommations d’eau à surveiller. En particulier il faudrait qu’on s’équipe de limiteurs de débit sur les robinets et douche. D’autre part il faut faire bien attention à la gestion du compost issu de ses toilettes sèches. Car il ne faut pas polluer la nappe phréatique, ni contaminer des voisins, avec le tas de compost !

Certains voient dans les toilettes sèches un retour en arrière, car nos grands parents ou arrière grands parents se souviennent de la corvée de "sortir le seau" chaque jour. Mais à l'heure du réchauffement climatique et des sécheresses de plus en plus fréquentes, et quand on voit les constats navrants de dégradation de la qualité des eaux, moi je pense que les toilettes sèches sont un progrès. Sortir le seau n'est pas qu'une corvée, c'est un geste pour éviter plus tard de choisir entre la douche et les WC, ou pire entre boire et se laver...


Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 16:09

L'autre jour, en feuilletant mon quotidien (Ouest-France, pour ne pas le citer), je tombe sur un tout petit article en bas d'une page qui m'apprend que parmi l'eau produite par nos fournisseurs d'eau du robinet, 25% part en fuites... je commençais alors à m'énerver tout seul... la ligne suivante m'apprend qu'une personne responsable d'une compagnie a répondu au journal que ce n'était pas ça, car ce chiffre englobait aussi l'eau consommée pour l'entretien du réseau, ainsi que l'eau utilisée par les sapeurs-pompiers. Ah! Me voilà rassuré... ou pas! Le chiffre réel des fuites serait plus proche de 15 à 20%, lis-je.... bah quand même!!! Ensuite, j'apprend que l'agriculture consomme 50% de l'eau !! Enorme. Je n'imaginais pas que ça soit autant... J'en déduis tout seul que les entreprises + les particuliers + les services publics en consomment seulement 25% à eux tous, sans avoir la répartition (faudrait que je cherche ça, tiens...).

Donc, combien d'eau est-elle consommée par les particuliers? 5, 10, 15% du total? grand max... et on voudrait me faire croire que c'est en coupant le robinet quand on se brosse les dents qu'on va résoudre nos problèmes de sécheresse??? Oh waho... comment qu'on me prend pour un gros con! (sic, mais là je suis franchement énervé quand même).

Moi je veux bien faire des efforts (en effet je coupe le robinet quand je me brosse les dents, participant ainsi aux 0,0000001% des économies faisables si on le fait tous... ouais, faisons la révolution de la brosse à dent!). Je peux même ne jamais construire de piscine dans mon jardin, ni laver ma voiture (flemme et écologie vont ensemble pour le coup!!!). Je peux surtout installer des toilettes sèches (prévues pour cet été). Mais faudrait peut-être d'abord cibler là où on doit vraiment faire des économies d'eau... je n'ai pas de solution miracle, mais je voudrais juste qu'on arrête de se foutre de moi.

 

Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 17:17
Dans mon quotidien préféré, je trouve des publicités pour des constructeurs de maisons individuelles, qui mettent en avant les performances énergétiques: moins de 50kWh par an et par mètre carré. Ce qui permet d'obtenir un label BBC (batiment basse consommation). Je trouve ça bien, évidemment. Mais je remarque que les publicités proposent des maisons plutôt grandes: 200 m² parfois ! Alors je me pose une question toute bête: qui est plus "écolo" parmi ces deux familles: la première de 2 personnes qui vit dans 200 m² avec 50 kWh/an/m², la seconde de 4 personnes qui vit dans une maison modeste de 100 m² avec 150 kWh/an/m² ? La première consomme donc 5 000 kWh par an et par personne, la seconde 3 750 ! Ce serait donc la seconde famille la plus écologique, non ?
Bien sûr, les diagnostics et les labels qualifient les logements, sans savoir combien de personnes vivent dedans. D'ailleurs lors d'une vente, on ne peut pas savoir combien de personnes vont y vivre dans le futur! Mais il me semble qu'il ne faut pas s'arrêter à ce chiffre par m², il faut aller plus loin et se rappeler qu'on consomme moins quand on mutualise les coûts. Donc quand on vit à plusieurs dans un espace raisonnable. ça m'interpelle d'ailleurs personnellement, moi qui avait plein d'idées pour agrandir l'espace habitable de la maison familiale...
Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 15:43
L'autre soir, je regardais "question maison" à la télé, sur France5. Cette émission a pour habitude de nous montrer des maisons récemment rénovées (apparemment avec un gros budget!). Cette fois là, maisons immense, jardin immense, piscine immense (chauffée bien sûr... mais avec "un chauffage écolo: une pompe à chaleur air-air" (sic)). Et juste après cette présentation, un sujet sur les chasses au gaspi dans la maison, pour "sauver la planète": tous les petits gestes qu'on peut faire pour consommer moins: moins d'eau, moins d'électricité. Gaffe au robinet pendant le brossage des dents, une douche plutot qu'un bain, la lumière éteinte en sortant, ne pas laisser le frigo ouvert longtemps, etc etc.
Non mais oh, c'est quoi ce délire? Vous nous demandez d'économiser quelques litres d'eau et quelques kWh électriques par jour (ce que j'approuve bien sûr), et en même temps vous nous montrez comment gaspiller 10 000 litres /an (piscine à renouvellement partiel) et plusieurs centaines de kWh électriques pour la chauffer. Tout ça pour s'en servir une dizaine de fois dans l'année... bravo!
Avant de nous baratiner sur le "sauvetage" de la planète pendant qu'on se brosse les dents, supprimons ce qui est énormément inutile: les piscines individuelles, l'arrosage des golfs, les terrasses chauffées, etc etc etc... et dans les émissions de télé, n'en faisons pas la publicité, et n'appelons pas "écolo" ce qui est inutile et profondément choquant. Même si ça consomme moins que d'autres inutilités encore pires, ça ne devrait pas avoir le qualificatif "écologique".
Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 13:41

Le débat sur la taxe carbone a fait rage, et fait long feu... cette taxe est-elle écologiquement utile? Est-elle socialement juste? Que faire de son produit? A quel niveau la fixer? Etc etc... Je ne vais pas refaire les débats, et je pense que sur les questions que je viens de re-poser, chacun a eu les arguments dans ses journaux préférés.

On a bien évoqué le fait qu'il fallait encourager les gens à consommer différemment, et notamment à se déplacer et à se chauffer en polluant moins. Ce qui, heureusement, fait l'unanimité. Mais pour moi, on a « oublié » de parler d'un aspect essentiel: pourquoi cette taxe ne concerne-t-elle pas tout ce qui est « carboné »? C'est-à-dire tout ce qui est transporté de loin, tout ce qui est fabriqué avec beaucoup d'énergie, tout ce qui est produit à partir de pétrole (plastiques notamment), etc.?

En effet cette taxe, dans sa version française et sarkozienne, ne concerne que la consommation en France de carburant, gaz, fioul, charbon. Mais si un transporteur achète son gazole ailleurs, il ne la paye pas. Et le consommateur ne paye aucune taxe en achetant des tomates qui ont parcouru 2000 kilomètres, donc ont beaucoup pollué, alors qu'il y en a qui sont produites tout près de lui. Si un cimentier brule énormément de combustible pour fabriquer ciment, béton, parpaings, le consommateur ne paye aucune taxe en faisant construire sa maison avec ses matériaux polluants. Si la taxe carbone était appliquée à tout ce qui est carboné, directement ou indirectement, elle aurait réellement un impact bénéfique sur la consommation, elle orienterait vraiment les choix vers le moins polluant. La version qui nous est présentée, en plus d'être à un niveau trop bas pour être dissuasive, ne touche qu'une partie -franco-française de surcroît- du problème... dommage!

Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 09:49

Les économies d'énergie, c'est bien sûr une priorité. Pour chacun de nous, et aussi pour les professionnels. Les industriels qui fabriquent nos équipements électroménagers, par exemple, sont incités à concevoir des appareils qui consomment peu. Pour les inciter, l'Etat les oblige à apposer une étiquette énergétique. Personnellement, j'y fais très attention quand j'ai besoin d'acheter un équipement. Par exemple, le récent lave-linge familial est un Candy, classé A+AA, ce qui en fait apparemment un des meilleurs du marché, aussi bien en consommation électrique qu'en eau.

Par ailleurs, pour faire la chasse au gaspi, j'ai acheté un petit appareil qui se branche sur les prises électriques, et qui permet de mesurer la consommation réelle de chaque appareil. Je cherche à traquer toutes les consommations, surtout les inutiles telles que les veilles, ou encore vérifier si nos vieux radio-CD, téléviseur, et réfrigérateur (qui datent d'une époque où on n'affichait pas la consommation sur les étiquettes) ne seraient pas trop gourmands.

Et j'ai constaté que les 3 « vieux » équipements pré-cités ne consomment en fait pas tant que ça par rapport à des équipements modernes. Il faut dire que la modernité s'accompagne de fonctionnalités, d'affichages, de loupiottes, d'horloges, etc, qui sont plus que superflus! Par contre, la mauvaise surprise est à mettre au passif du lave-linge « A+AA »: ce dernier étant éteint (programmateur sur « OFF »), je branche sur la prise électrique: consommation de 16 Watts! Incroyable... la précision n'étant pas excellente (+/- 4 Watts d'après le fabricant), la consommation est entre 12 et 20 Watts. Une fois ma consternation passée, je programme le lave-linge pour qu'il sa lance pendant la nuit (heures creuses d'EDF). Il affiche deux petites loupiottes rouges. La consommation est toujours à 16 Watts. Ce qui signifie que le programmateur consomme toujours entre 12 et 20 Watts, et que la position « OFF » ne signifie pas « éteint » mais plutôt « en veille ». Je n'ai plus qu'à débrancher le lave-linge à chaque fois, ou à installer un interrupteur.

Voilà qui est vraiment scandaleux: on achète un équipement classé « A », voire « A+ », pour être sûr de consommer peu, et en fait il y a toujours du superflu et du gaspillage. 16 Watts toute l'année, c'est plus de 140 kWh! En plus de nuire à mon porte-monnaie, cela nuit à l'environnement, car si on multiplie par le nombre de lave-linge branchés dans le monde, ça doit bien faire quelques centrales électriques pour rien... et des tonnes de CO2, et des déchets nucléaires pour nos enfants, …

J'invite chacun d'entre vous à investir dans un petit compteur qui se branche sur une prise, afin de vérifier les consommations réelles. Et ensuite à dénoncer tout ce gaspillage, soit publiquement, soit par un courrier au fabricant... soit les deux!

Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 14:06
Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 14:32
Je viens de créer un autre blog, spécialisé sur l'environnement: http://dany.hulot.ecolo.over-blog.com/
Vous pouvez vous abonner à la newsletter de ce blog si vous souhaitez recevoir directement les nouveaux articles.
A bientôt.
Repost 0
Published by Dany - dans environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Dany
  • : Mes états d'âme, mes réactions par rapport à l'actualité, etc.
  • Contact

Recherche